Oui ceci est une petite réflexion spontanée qui m’a pris enfin… ça faisait longtemps que j’attendais d’arriver à sortir un truc du genre. Bon c’est pas sur un des sujets qui me tracassent en ce moment, mais on peut dire que c’est quand même sur un sujet qui me tient à coeur et que j’aime donc nous n’y perdons pas au change… en tout cas moi ^^
Si vous avez des remarques, n’hésitez pas, d’autant que je ne suis pas certain d’être très clair dans ce que je dis.

« Soyons un peu honnêtes avec nous mêmes… dans le jdr nous n’aimons pas jouer des gens ordinaires. Etrangement, même quand nous débutons avec des persos qui sont tout ce qu’il y a de plus banal dans ce monde, nous finissons par avoir des destins hors du commun. Pourquoi? parce que ce qui nous plait c’est justement de vivre ce que nous ne vivons pas quotidiennement. Nous voulons vivre à travers ces histoires et ces personnages des choses exceptionnelles.
Ceci étant dit, qu’est ce qui est véritablement important? Amasser des biens à ne plus savoir qu’en faire? Devenir le plus puissant dans un domaine ou un autre? Pour les personnages c’est peut être leur but. Mais en réalité, nous ce qui nous plait ce sont les histoires, les aventures que nous vivons ensemble. Si nous ne faisions que les amener aux points qu’ils cherchent, serait-ce vraiment intéressant? Si les aventures que nous vivions à travers eux étaient toutes pré-machées ou trop simples, soit dans le déroulement, soit dans la facilité, est ce que ça aurait un intérêt quelconque? Ma conviction c’est qu’on se ferait vite chier.
Mais là aussi, ouvrons les yeux quelques instants. Est ce que seul le MJ/Conteur/Narrateur conte l’histoire? Non les joueurs participent tout autant à son élaboration. En fait parfois plus et parfois moins. Mais ils ne restent pas dans leur coin non plus. L’histoire est au coeur de ces parties et de l’activité rôlistique.
Aussi je pose cette question: est ce qu’au final ce n’est pas l’histoire le plus important?
J’en suis profondément convaincu. Attention je ne vais jamais dire que le simple fait de s’amuser, se payer des fous-rires, etc. n’est pas important. Loin de là même, c’est une part essentiel du jdr. Mais ça pour moi c’est exact pour toutes les activités ludiques (et pas seulement en fait^^).
Mais oui l’histoire doit rester l’élément principal. Lorsque je lis un livre ce qui m’intéresse ce n’est pas le début, la fin, un détail ou un autre, mais l’ensemble des éléments composant ce récit. Or dans le jeu de rôles il y a plusieurs facteurs à prendre en compte pour le conte:
_ le background de l’univers, qui sera livré comme point de départ, comme toile de fond aux joueurs pour l’élaboration de leurs contes/histoires
_ le background des personnages eux-mêmes, qui ont chacun donc un vêcu au sein du précédent, donc une place de celui-ci
_ la vision du MJ, qui influencera le premier et donc le second point
_ la vision des joueurs
Tous s’influencent les uns les autres.
Contrairement à la littérature où cela n’est pas clairement spécifié, dans le jdr il est clairement dit: « si quelque chose ne vous plait pas, changez le! » Ne nous leurrons pas dans la littérature on ne peut pas, en tout cas pas comme dans le jdr. Les vécus et les contextes de vies et de lecture de chaque lecteur et auteur aura un influence sur la vision que se fera le lecteur de l’oeuvre. Dans le jdr, tout est laissé à l’appréciation de ceux qui jouent.
Où je veux en venir me direz vous?
Tout simplement au fait que l’histoire, pas les personnages, même si ceux-ci y sont au centre, est ce qu’il y a de plus important. Personnellement les règles je m’en fous. Pourquoi? parce que ce ne sont que des outils pour permettre de régler des situations conflictuelles. Ceci est un vieux relent de l’ancêtre du jdr qu’est le wargame, où les uns jouaient contre les autres. Ici nous oeuvrons tous à la même chose. Les règles doivent être considérées comme mineures au mieux, comme un simple appui, pas comme quelque chose de fondamental.
L’histoire, le conte, la narration est une chose essentielle. Chacun doit oeuvrer à sa vie, à son épanouissement… en tout cas c’est ma très humble opinion. »